Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

Retard psychomoteur global ou isolé

 

Le développement psychomoteur correspond à l’évolution des acquisitions psychomotrices du nourrisson et de l’enfant. Celles-ci sont notamment très nombreuses de la naissance à l’âge de 3 ans. Ce développement dépend de nombreux facteurs tels que les facteurs génétiques et environnementaux, l’intégrité et la bonne maturation du système nerveux, la qualité des informations sensorielles et proprioceptives, et la qualité des développements cognitif et affectif. Ainsi l’histoire de l’enfant est importante pour mieux comprendre son développement et les éventuels troubles.

Le psychomotricien dispose de repères développementaux précis lui permettant de comparer les acquisitions et possibilités d’un enfant par rapport à celle d’un enfant au développement dit ordinaire. Cette référence correspond à un intervalle de temps, c’est-à-dire à une fourchette d’âges au cours de laquelle la majorité des enfants acquiert la compétence.

 

Il peut ainsi identifier si l’enfant présente ou non un retard psychomoteur et son intensité. Celui-ci peut concerner l’ensemble du développement psychomoteur (on parle alors de retard global), un domaine psychomoteur précis (retard psychomoteur isolé ou trouble spécifique du développement). Notons qu’un retard psychomoteur global n’est pas forcément significatif d’un trouble important : parfois, l’enfant a juste besoin de plus de temps et montrera quelques temps plus tard une évolution rapide et surprenante.

On parle aussi de dysharmonie psychomotrice quand le profil psychomoteur montre une grande dispersion dans les acquisitions de l’enfant. Celui-ci montre à la fois de fortes compétences dans un certain domaine et d’importantes difficultés dans un autre.

Le retard psychomoteur peut aussi rentrer dans le cadre d’un retard mental ou d’une pathologie précise.

Si nous prenons l’exemple de la marche, on distingue une fourchette d’acquisition ordinaire de la marche entre 12 et 18 mois. On ne pourra parler de retard d’acquisition de la marche qu’après l’âge de 18 mois.

 

En cas de retard psychomoteur, une prise en charge en psychomotricité est généralement indiquée. Selon les difficultés de l’enfant, les axes rééducatifs et thérapeutiques peuvent concerner l’éveil psychomoteur, l’exploration sensori-motrice, ou l’un des items psychomoteurs (praxies, régulation tonique, espace, temps, …).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.