Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

Le groupe introduit la dimension sociale qui se conjugue aux capacités d'adaptation psychomotrice et au développement psychomoteur. L'approche psychomotrice sera, dans certaines indications, facilitée, voire démultipliée par ce levier que constitue la dynamique d'un groupe.

Ici, Mathilde Etienne nous indique les principaux éléments porteurs de ses groupes de prévention pour petits.

Sans qu'il y ait encore de problèmes fixés et conséquents scolairement, il est en effet très facile à ces âges de la "maternelle" d'inverser des pentes à risque. Un enfant inhibé ou timide se désinhibera et prendra confiance en lui, un enfant peu concentré et instable sera contenu par le groupe où il trouvera limites et bords sécurisants, il trouvera d'autres voies mieux socialisées pour s'affirmer, un enfant maladroit ou encore immature sortira plus facilement de cette position et enrichira ses expériences psychomotrices, les investira dans un plaisir dynamique et partagé avec les autres. Tous ceux qui d'une façon ou d'une autre sont difficilement autonomes ou à l'aise dans leur groupe classe, trouveront dans ces groupes de prévention pour petits les moyens de mieux s'ajuster aux autres et dans les apprentissages qui sont collectifs.

Ph. S.

PREVENTION PSYCHOMOTRICE  

 UN GROUPE LUDIQUE ET STRUCTURANT

(MATHILDE ETIENNE)

 

 

A qui s'adresse le groupe ?

A des enfants de 3 à 5 ans qui se trouvent en maternelle, dont les enseignants ou les parents ont observé un décalage ou un trouble, mêmes mineurs ou passagers, parmi les différentes acquisitions psychomotrices.

 

En quoi la psychomotricité est-elle préventive ?

Le développement psychomoteur fonde les capacités à venir de chaque enfant. Des acquisitions sont nécessaires à des âges donnés. Des décalages précoces peuvent entraîner ensuite des difficultés scolaires ou affectives qui auraient pu être évitées. La psychomotricité préventive réduit ces risques en veillant sur l'harmonie des différents aspects du développement.

 

Pourquoi en groupe ?

  • Le groupe est le médiateur naturel et ludique de l'enfant.
  • La richesse des interactions favorise l'expression de chaque individualité.
  • La multiplicité des médiations possibles (graphomotricité, expression corporelle, rythme, relaxation, ...) facilite la direction d'objectifs personnalisés.

Quels signes peuvent alerter ?

  • Immaturité du développement psychomoteur : mal à l'aise dans les activités sportives, court ou saute de façon désordonnée, difficultés de coordination, mouvements maladroits ou peu adaptés, tombe et se cogne souvent, s'énerve, propreté non acquise.
  • Difficultés de motricité fine : maladresse gestuelle, lenteur, besoin d'aide pour s'habiller ou manger, a du mal à tenir des objets, un crayon, une paire de ciseaux, une gomme, refuse ou évite les jeux d'adresse, de construction.
  • Difficultés graphiques : dessins peu investis, accède difficilement à l'écriture, travail lent et peu soigné, peur de rater ou de mal faire, latéralité mal affirmée (difficulté de choisir une main), ne cherche pas à savoir où est sa main gauche ou droite.
  • Difficultés à s'orienter dans l'espace et à se repérer dans le temps : ne fait pas de distinction entre les différents moments de la journée ni certains jours, semble perdu lors de changement d'activités, ne sait pas s'orienter dans l'école ou à la maison si on lui demande de chercher un objet ou de le ranger....
  • Blocages ou inhibition relationnelle : timide, a peu d'amis, souvent seul dans la cour d'école, participe peu en classe, pleure souvent, n'est pas encore autonome, se sépare difficilement le matin, se retient de jouer avec d'autres enfants au parc.
  • Difficultés d'attention et de concentration : n'écoute pas, rêveur, il faut lui répéter, agité même pendant les temps calmes, a du mal à se poser sur une activité, enfant qui " fatigue " par son débit de langage, en mouvement perpétuel.

Résumé des principaux objectifs

  • Prévenir l'échec d'adaptation sociale et scolaire.
  • Réduire les retards du développement psychomoteur.
  • Sortir de l'immaturité et viser un développement homogène.
  • Renforcer les capacités d'adaptation et d'apprentissage.

Mathilde Etienne

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.