Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

L'enfant entre 2 et 3 ans

 

A cette période de sa vie, l'enfant découvre et explore ses capacités motrices et cela lui procure un grand plaisir.

 

Il va commencer par monter puis descendre les escaliers. A 2 ans, il s'aide de l'appui de la rampe et n'alterne pas les pieds puis, à 3 ans, il sait monter et descendre les escaliers comme un adulte, en alternant les pieds.

A 2 ans, l'enfant aime courir, sautiller, sauter et même danser. Il sait sauter à pieds joints sur place. Il peut s'amuser à shooter dans un ballon ou même à grimper sur une chaise. Dans son désir de faire de nouvelles expériences motrices, l'enfant n'a pas forcément conscience du danger. C'est pourquoi, à cet âge, il faut se montrer vigilant.

A 3 ans, l'enfant sait conduire un tricycle. Il peut sauter sur un pied, se tenir sur la pointe des pieds, tenir quelques secondes sur un pied. Il est de plus en plus performant et habile avec son corps. La période autour de 3 ans est aussi une phase d'instabilité motrice pour l'enfant qui ressent un grand besoin de bouger.

 

L'enfant va aussi devenir de plus en plus autonome. Ainsi, à 2 ans, il aide pour s'habiller et mange proprement. Il acquiert la propreté nocturne. A 3 ans, il sait boutonner et peut mettre des chaussures sans lacets. Il apprend également à se laver les mains. Il acquiert la propreté diurne.

 

L'enfant développe des mouvements de plus en plus fins et précis.

 

Concernant les praxies, à 2 ans, il peut dévisser, ce qui peut d'ailleurs être source de danger. Il sait aussi lancer un ballon debout. Il est capable de construire une tour de 3 cubes et, à 3 ans, il sait faire une tour de 10 cubes et un pont de 3 cubes. A 3 ans, il peut ouvrir une porte.

 

Au niveau du graphisme, à 2 ans, l'enfant a un début de prise digitale et il réalise des gribouillages circulaires. A 3 ans, il y a un perfectionnement de la rotation de la main autour du poignet. L'enfant acquiert une pince pouce/index qui lui permet de dessiner des traits, des boucles, des cercles et des croix. Se met en place la coordination oculo-manuelle qui rendra possible par la suite l'écriture. A 3 ans, l'enfant commence à dessiner un bonhomme têtard. Il n'a pas encore de main préférentielle. Il va donc tantôt utiliser l'une ou l'autre main. Cette première étape d'exploration est normale et ne doit pas être une source d'inquiétudes pour les parents. En effet, jusqu'à l'âge de 6 ans, la main qui tient le crayon peut varier. Ce n'est qu'à partir de 6 ans que la préférence manuelle s'établit.

 

L'enfant entre 2 et 3 ans a déjà une bonne connaissance de son corps: il connaît ses mains, ses pieds, sa tête, ses bras, ses jambes, son dos, son ventre, son nez, ses cheveux, ses yeux, ses oreilles, sa bouche.

 

Au niveau spatial, il commence à mettre en place des repères corporels dans l'espace. A 2 ans, il connaît les notions de "sur, sous", "là, ici", "là-haut, là-bas", "dedans, dehors". A 3 ans, il connaît: "en haut, en bas", "devant, derrière", "à côté", "à l'envers", "grand, petit".

Au niveau temporel, à 2 ans, il distingue "vite, lentement", "tout de suite, maintenant", "à ton tour". A 3 ans, il met en place des repères temporels dans la journée: "avant, après, tout à l'heure". Il connaît aussi les notions d'"aujourd'hui, demain, hier".

 

Concernant le langage, son vocabulaire s'enrichit de plus en plus et très rapidement à cette période. A 2 ans, apparaissent les premières "vraies phrases" construites avec un sujet, un verbe et un complément. C'est l'âge de l'explosion du vocabulaire. A 3 ans, il pose de nombreuses questions "pourquoi?" à ses parents, ce qui témoigne de son envie de découvrir son environnement. A 3 ans, l'enfant sait dire "je": c'est une période d'affirmation de soi.

 

A cette période, l'enfant utilise beaucoup l'imitation et le jeu symbolique (jouer à la dinette, au docteur, à la maman, à la maîtresse) pour communiquer avec les adultes comme avec ses pairs. A l'école, il apprend le respect des règles, les contraintes et la frustration.

           

Au niveau cognitif, entre 2 et 3 ans, l'enfant peut encastrer le rond, le carré et le triangle. C'est le début de la représentation mentale ou de l'intelligence symbolique, c'est-à-dire que l'enfant est capable de se représenter mentalement ce qu'il évoque.

A 2 ans, l'enfant comprend 2/3 ordres simples et, à 3 ans, il sait compter jusqu'à 10. Il connaît trois couleurs.

 

Il est à préciser qu'à cette période il est recommandé de vérifier l'intégrité de l'audition et de la vision de l'enfant. En effet, un éventuel déficit peut être facilement corrigé à cet âge.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.