Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Comment se constitue la personnalité ? Ph. S.
POUR APPROFONDIR : Comment avoir un bébé heureux ? Comment naviguer sans être dans une attitude de surprotection ? Qu'est-ce que l'attachement ? Quel équilibre faut-il entre la fonction maternelle
Comment se constitue la personnalité.pdf
Document Adobe Acrobat [131.4 KB]

Cette notion fondamentale est réactualisée dans l'ouvrage de FONAGY Peter, 2004, Théorie de l’attachement et psychanalyse, Ramonville Saint-Agne, Érès. Résumé de l'ouvrage dans l'onglet notes de lectures.

L’attachement (Ph S)

L’attachement[1] est un besoin primaire qui n’est le résultat ni du plaisir de manger ni des soins maternels. Cette affectivité particulière pousse l’enfant à établir un lien dès la naissance, sorte de cordon ombilical virtuel, qui se renforcera pour maintenir le contact, avec sa mère puis avec d’autres individus. Le besoin d’attachement ne dépend d’aucun autre et conditionne de façon essentielle le développement de la personnalité. Une fois en place, cette capacité d’attachement est acquise.

La mère, quant à elle, doit être capable de ce que l’on appelle la « préoccupation maternelle primaire », c’est-à-dire d’entrer dans un état particulier qui la rend apte à utiliser ce cordon virtuel pour répondre aux besoins de son enfant.

Sur ce besoin primaire d’attachement se constitue ainsi un véritable « capital d’assurance de soi » qui résulte d’une bonne gestion de la peur de séparation.

 

[1] John Bowlby, psychiatre et psychanalyste anglais né en 1907, est l’auteur de la théorie de l’attachement. En France, Boris Cyrulnik et René Zazzo ont largement contribué à sa diffusion. Voir le colloque sur « L’attachement » de René Zazzo, en 1979, publié chez Delachaux Niestlé. John Bowlby désigne par « attachement » la capacité précoce à établir un lien humain, qui se développe en passant par une période, sensible et fondamentale, au cours du deuxième trimestre de la vie du nourrisson. (Cf. p. 000, encadré sur le huitième mois).

 

DESSIN ET TEXTE D'UNE FILLETTE DE 10 ANS, DYSLEXIQUE MAIS SURTOUT PROFONDEMENT DEPRESSIVE, EXPRIMANT SON SENTIMENT INTENSE D'ABANDON

 

Lapin doudou perdu !!! L

Retrouvez-le s’il vous plait. Ayez pitié d’une petite fille qui l’a eu à 2 jours. C’était comme un frère s’il vous plait.

Je l’ai perdu à 9 ans et ça fait depuis 1 an que je pleure toutes les nuits et je prie si vous retrouvez ce lapin doudou lapin. Il est gris. Il a des yeux noirs. Il est un peu gros et il sourit tout le temps en cœur.

Et s’il vous plait si vous le retrouvez : Tel boulevard étage. O sur le bouton

L'attachement chez l'humain selon Bowlby ou l'empreinte chez les animaux selon Lorenz : Vidéo où l'on voit Konrad Lorenz et ses oisillons

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.