Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

Projet PSYCHOMOTRICITE A MADAGASCAR

 

 

NOTRE ASSOCIATION "PAMEP"

 

Présentation

 

Quatre étudiantes en psychomotricité avaient pour projet de faire un voyage humanitaire à Madagascar afin d’y promouvoir la psychomotricité. Partageant leur envie nous nous sommes joint à elles, et c'est toutes ensemble que nous avons créé PAMEP (Psychomotricité A Madagascar Etudiants et Professionnels) officiellement en 2013. Aujourd’hui notre association compte 7 diplômées et 7 étudiantes.  

L’année dernière, une première équipe de 4 jeunes diplômées (Vanessa Carrico, Mélanie Urvoy, Manon Chiron, Laura Vaillant) a rejoint l’association AINA située à Madagascar. De leur voyage il en est ressorti que les professionnels étaient demandeur de nos apports théorique et pratique sur la psychomotricité. C’est pour répondre au mieux à leurs attentes qu’il nous a semblé dès le départ important de partir une fois diplômées, en tant que professionnelles.

Les membres de l’association sont : Marion Faccini, Jenna Andre (présidente), Aurore Munch (secrétaire), Léonore Peslier (trésorière), Lucile Dumont (secrétaire), Noémie Duffournet, Auriane Jodeau (vice-présidente), Maéla Dault (trésorière), Lucile Durban, Camille Boulat.

 

Jenna et Marion la prochaine équipe sur le départ

 

Cette année, nous sommes deux nouvelles diplômées à partir pour une durée d’un mois en septembre 2014 : Jenna André et Marion Faccini.

 

Nous correspondons, depuis le début de l’année scolaire avec Catherine NAUD, la présidente de l’association pour laquelle nous allons intervenir (Entraide médicale France/Ankirihiry). Nous l’avons récemment rencontrée lors de son séjour à Paris afin d’organiser au mieux notre voyage. Ainsi nous préparons notre projet et nos actions sur place en fonction de ses attentes.

Celle-ci a mis en place une école maternelle dans l’une des cases du village Ankirihiry situé sur l’ile Sainte Marie. Elle a également ouvert un dispensaire dans sa maison qu’elle a fait construire au sein du village.

 

NOS OBJECTIFS

 

A notre arrivée nous comptons prendre le temps d’observer les « coutumes » des habitants du village afin de ne pas être trop intrusives. Suite à cela, nous avons prévu d’intervenir auprès des jeunes enfants de l’école maternelle, de leur famille et des professionnels qui les entourent. Septembre étant la période des vacances scolaires, notre action s'adressera également aux plus grands.

 

Auprès des professionnels :

 

Les professionnels sur place sont particulièrement demandeurs d’informations sur le point de vue spécifique des psychomotriciens. De ce fait nous avons l’intention de leur proposer des mises en situations pratiques, portant sur les items psychomoteurs tels que :

* Le tonus

* Les coordinations et dissociations

* Le schéma corporel et l’image du corps

* La motricité fine et la graphomotricité

* Le temps et l’espace

* Le développement psychomoteur

* L’attention, la concentration, la mémoire…

 

Pour mettre en évidence ces notions nous utiliserons le jeu ainsi que différentes médiations (par exemple la relaxation, la danse et le théâtre) afin qu’ils vivent leurs propres expériences. De cette façon nous espérons qu’ils puissent s’approprier ces concepts pour les réutiliser après notre départ.

Afin qu’ils gardent une trace de leurs vécu lors de nos interventions, nous allons préparer au préalable des fiches et des posters explicatifs reprenant l’essentiel de ce qui a été traité.

Cela pourra être complété une fois sur place lors de nos échanges avec les professionnels et les parents.

Notre action aurait pour but de les sensibiliser à l’intérêt de la psychomotricité et en aucun cas de les former au métier de psychomotricien.

Catherine nous a demandé de l’aide et des idées pour organiser l’école maternelle de façon à ce qu’elle soit le plus adaptée possible aux enfants. Nous allons de ce fait être vigilante à leur besoin et ainsi présenter des activités qu’elle pourra reprendre avec les enfants après notre départ. Nous prévoyons de lui créer un planning avec les différents temps et les activités de la journée.

 

Auprès des enfants :

 

Notre objectif principal est d’étayer leur développement psychomoteur en favorisant la connaissance de leur corps, leur orientation spatio-temporelle, leur motricité fine et globale ainsi que leurs capacités cognitives et sociales…

Dans les diverses activités que nous proposerons, notre maître mot sera le plaisir. Le partage de tous ces moments, cet échange, sera d’autant plus enrichissant pour nous que pour eux.

Pour cela, nous avons en tête de nombreux jeux d’éveil psychomoteur à leur proposer que nous adapterons une fois sur place.

L’idée d’un fil rouge nous a semblé importante pour marquer le début, le déroulement et la fin de notre séjour. En effet, nous souhaitons que notre départ soit clair dans l’esprit des enfants et ainsi que la rupture ne soit pas trop difficile. Quel que soit leur âge, il est nécessaire de leur fournir un cadre spatial mais aussi temporel.

Afin de créer une cohésion de groupe et favoriser leur imagination, nous prévoyons de proposer des activités diverses basées sur l’histoire de l’île et de Madagascar ainsi que sur les récits des enfants. Nous avons déjà l’idée de proposer des jeux autour des pirates (carte au trésor, parcours psychomoteur « aventurier » …).

Nous irons à la découverte de leur culture, de leurs traditions, musiques, chants et danses spécifiques, et nous nous inspirerons de ce qu’ils nous aurons présenté afin d’adapter au mieux nos propositions. Nos observations nous permettrons de proposer quelques conseils et suggestions à leurs encadrants tout en prenant en compte leur habitudes et rythmes de vie.

 

En plus de notre projet nous avons également prévu de participer aux travaux qui auront lieux lors de notre présence à Sainte-Marie, car il nous semble indispensable de participer à la vie du village dans lequel nous vivrons pendant un mois.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.