Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

TDA-H ou TDA ? Ou simple trouble de la concentration ?

Votre enfant a-t-il un trouble réactionnel ou passager, léger de l'attention, ou du comportement ?

Ou au contraire ses difficultés entrent dans le registre des TDA ou TDA-H, Troubles Attentionnels avec ou sans Hyperactivité, qui eux sont plus d'origne neurologique ?

Pour le savoir, ces précieuses fiches de Robert-Debré, permettent de comprendre de quoi il s'agit, de faire un pré-diagnostique grâce à un questionnaire, et aussi de mettre des choses concrètes en place pour aider l'enfant à la maison et à l'école, dans sa vie scolaire et quotidienne.

 

TDAH - Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité

Les enfants avec un Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité et leur scolarité

 

Rectorat de Paris / Assistance publique/Hôpitaux de Paris

Document rédigé dans l'équipe du service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent

de l'hôpital Robert-Debré (Assistance Publique -Hôpitaux de Paris), par :

Marion Laurent, psychologue - neuropsychologue Yamina Comin, professeur des écoles spécialisé Docteur Diane Purper-Ouakil, pédopsychiatre

 

 

1. Qu ’est-ce que c’est que le TDAH ?

 

Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est une maladie neurologique dont le diagnostic est réalisé grâce au recours à des évaluations pluridisciplinaires (psychiatre ou neurologue, neuropsychologue, psychologue).

 

Le TDAH correspond à un ensemble de difficultés, touchant 4 aspects, avec un retentissement variable sur le fonctionnement de l’enfant et son investissement à l’école :

Aspects cognitifs

(inattention, désorganisation, impulsivité, mauvaise gestion du temps…)

Aspects sociaux

(désinhibition, retrait social, faible jugement social…)

Aspects moteurs

(agitation excessive, hyperactivité, difficultés devcoordination motrice…)

Aspects émotionnels

(instabilité affective, faible seuil de tolérance à la frustration, impatience…)

 

Le TDAH, 3 caractéristiques essentielles :

L’inattention : difficulté à soutenir son attention et à la moduler, difficulté à sélectionner les informations pertinentes, manque d’organisation.

MAIS si motivation dans une activité stimulante qui suscite un grand intérêt (les activités sportives par exemple), alors bonnes capacités de concentration possibles !

L’impulsivité verbale/motrice/sociale : parler et agir avant de réfléchir, difficulté à percevoir le lien entre ses actes et leurs conséquences,

manque de patience, couper souvent la parole, être brusque, délaisser rapidement une activité pour une autre, être parfois envahissant avec les autres et irrespectueux.

L’hyperactivité : remuer exagérément les mains et les pieds sans raison, avoir du mal à se tenir tranquille, parler trop, courir et grimper partout de manière inappropriée.

 

3 formes distinctes de TDAH :

 

1. Combinaison des 3 symptômes : hyperactivité + impulsivité + inattention

2. Prédominance de 2 symptômes : hyperactivité + impulsivité

3. Prédominance d’1 seul symptôme : inattention


 

 

 

2. Exemples pour repérer un enfant TDAH dans une classe

 

Si la confirmation du diagnostic de TDAH nécessite une évaluation spécialisée, les signes suivants constituent des éléments de repérage possibles :

 

-          il déborde d’énergie / il ne reste pas tranquille, il bouge exagérément

 

-          il est infatigable, il épuise tout le monde,

 

-          il manque de frein dans le contrôle de ses idées, de ses émotions et de ses mouvements / il parle et agit avant de réfléchir,

 

-          il peut agir de manière immature, sans percevoir les conséquences de ses actes ou de ses décisions,

 

-          il a des difficultés à attendre / il n’a pas de repère dans le temps,

 

-          il coupe souvent la parole et répond avant la fin de la question,

 

-          il a l’esprit ailleurs, « dans la lune », il regarde par la fenêtre / il se laisse distraire, mais s’il est motivé par une activité qui l’intéresse il peut réussir à se concentrer longtemps,

 

-          il est peu organisé, il oublie ou perd souvent ses affaires,

 

-          il a besoin qu’on s’occupe de lui continuellement,

 

-          ses devoirs sont mal faits ou non faits,

 

-          il fait beaucoup de fautes d’étourderies dans son travail / il n’apprend pas de ses erreurs,

 

-          il manque de persévérance dans l’effort et termine rarement ce qu’il commence, tous les apprentissages sont difficiles, mais ses résultats scolaires ne semblent pas refléter ses réelles compétences,

 

-         il présente des troubles du comportement en situation de groupe, il est impulsif, il se bagarre facilement et ne respecte pas les règles de base.

3. Aménagements possibles à mettre en place en classe / démarches et style d’intervention pour apprivoiser le TDAH

 

Comment diminuer l’incidence de l’inattention sur les apprentissages en classe ?

 

Donner des horaires fixes / afficher l’emploi du temps

 

Asseoir l’enfant loin de toute distraction (porte, fenêtre), près de l’enseignant et à côté d’enfants calmes

 

Avoir sur sa table le strict nécessaire

 

Donner des consignes courtes et claires

 

Réduire le nombre de consignes et les écrire au tableau, l’enfant distrait pourra ainsi s’y retrouver sans rien demander à personne

 

Répéter, reformuler et faire reformuler les énoncés

 

Inscrire au tableau les étapes de travail

 

Donner du temps pour écrire

 

Prévoir si besoin, en fonction du contrat, une photocopie de la leçon

 

Attirer l’attention sur les apprentissages importants (sur le tableau comme sur les cahiers) en soulignant ou en les marquant d’un signe distinctif


 

 

Comment diminuer l’impulsivité d’un enfant à l’école?

 

Maintenir claires et simples les règles de vie en classe, et les afficher

 

Faire une courte liste des comportements attendus d’un élève

 

Asseoir l’enfant loin de toute distraction (porte, fenêtre), près de l’enseignant et à côté

d’enfants calmes

 

Apprendre à l’élève à adapter son comportement aux différentes situations de la classe, en l’incitant à lever la main tout en convenant avec lui d’un signe qui veut dire soit qu’il sait la réponse, soit qu’il a levé la main par impulsivité

 

Avoir un signal discret et personnalisé pour lui dire que ce n’est pas le temps de parler ou de s’agiter (ex : mouvement spécifique de la main = arrêter de bouger)

 

Planifier et préparer l’élève aux transitions, types changement de classe ou de travail (dire à l’avance le comportement désiré + répéter la demande au moment venu)

 

Ajuster le seuil de tolérance par rapport aux comportements gênants (bruits, chantonnement), surtout si l’enfant est efficace ; cela permet de diminuer les remarques négatives envers l’élève, et de diminuer la tension entre enseignant-élève

 

Augmenter la fréquence des remarques positives ; la gratification immédiate et répétée est absolument nécessaire

 

Aider l’enfant à reconnaître les situations qui risquent de lui poser des problèmes (agitation dans les couloirs, bagarre à la récréation) pour qu’il apprenne à les éviter

 

Maîtriser les situations excitantes en donnant plus d’attention à l’enfant impulsif (se rapprocher de l’enfant, lui parler à voix basse)

 

Prévoir la possibilité pour l’élève de quitter la classe pour éviter une crise


 

Comment limiter l’agitation de l’enfant ?

 

Lui offrir des occasions de bouger de façon appropriée et utile pendant les heures de classe (distribuer des documents, effacer le tableau, ranger le matériel,…)

 

Ajuster le seuil de tolérance par rapport aux comportements gênants (bruits, chantonnement), surtout si l’enfant est efficace ; cela permet de diminuer les remarques négatives envers l’élève, et de diminuer la tension entre enseignant-élève

 

Avoir un signal discret et personnalisé pour lui dire que ce n’est pas le temps de parler ou de s’agiter (ex : mouvement spécifique de la main = arrêter de bouger)

 

Favoriser les activités en extérieur (sport,…)

 

Comment améliorer l’organisation de l’enfant ?

 

Viser la qualité plutôt que la quantité (le résultat plutôt que le soin)

 

Décomposer les tâches en étapes et en buts facilement atteignables (à donner individuellement à l’élève ou à afficher)

 

Indiquer quand les exercices doivent être terminés (date + heure)

 

Vérifier souvent le matériel de l’enfant pour limiter les pertes et casses ; prévoir, dans la classe, une trousse de secours.

 

Préférer le cahier au classeur

 

Avoir sur sa table le strict nécessaire

 

Vérifier la prise des devoirs à faire à la maison


 

Comment aider l’enfant dans ses relations sociales ?

 

Établir avec l’élève des buts de comportements sociaux avec un système de gratifications

 

Dans le cadre d’un contrat, autoriser et préciser les moments pendant lesquels l’enfant peut bouger en classe

 

Mettre en place avec lui une fiche d’auto-évaluation du comportement

 

Prodiguer réassurance et encouragements, en complimentant fréquemment l’enfant devant ses pairs afin d’améliorer son estime de soi

 

Appuyer et encourager les interactions sociales positives

 

Être attentif aux attitudes et réactions des autres enfants vis-à-vis de cet élève

 

Rassurer l’enfant lorsque des signes de frustration et de stress apparaissent

 

Expliquer ce trouble en classe sans mentionner le nom de l’enfant (exposé, livre d’information à mettre dans la bibliothèque…)

 

Rencontrer la famille afin d’adopter une stratégie commune

 

4. Les forces des enfants TDAH ?

 

Une imagination débordante, de la créativité, de la débrouillardise, une énergie remarquable, l’enthousiasme, la spontanéité, la capacité de faire les choses d’une façon originale et d’entreprendre plusieurs choses à la fois, de voir des détails que d’autres peuvent manquer, etc.

 


 

5. Les personnes ressources pour vous aider ?

 

A l’école

-la psychologue scolaire

-le médecin scolaire

-l’enseignent référent (MDPH)

-le professeur ressource

 

Les associations

-HyperSupers TDAH-France http://www.tdah-france.fr/

-Hyperactivité et troubles associés TDAH-Belgique http://www.tdah.be/tdah/

http://education.alberta.ca/francais/admin/speced/persscol/visersucces.aspx

 http://www.attentiondeficit-info.com

 

6. Les difficultés qui peuvent s’ajouter au TDAH

 

D’autres problèmes peuvent coexister avec le TDAH. Parmi les plus courants, il y a les troubles des apprentissages, ainsi que l’opposition et l’anxiété.

 

Le risque de trouble des apprentissages est plus élevé chez les enfants ayant un TDAH par rapport aux autres enfants de leur classe d’âge. Les troubles d’acquisition du langage écrit (lecture, orthographe) sont fréquents chez ces enfants, mais le TDAH peut aussi être associé à un trouble du langage oral (dysphasie), ou à des troubles du développement moteur (dyspraxie, difficultés de coordination motrice). Les enfants ayant un TDAH et un trouble spécifique des apprentissages vivent de grandes difficultés scolaires puisqu’on observe un effet cumulatif des déficits liés aux deux troubles. Le TDAH est aussi un facteur de risque pour les accidents (de la voie publique et domestiques) et à l'approche de l'adolescence, pour les conduites à risques.

 

Il est parfois et même souvent difficile de départager les problèmes, qu’est-ce qui cause quoi ? Sur quels problèmes doit-on concentrer ses efforts ? Il s’agit avant tout de dépister très tôt, d’évaluer la situation globale de l’enfant et d’aider les parents à intervenir par une prise en charge professionnelle adaptée.

 

7. Conclusions

 

Le TDAH n’est pas un manque de compétence ou d’information, mais bien un problème de maîtrise de soi (concentration, effort, motivation) ! Demander à l’enfant de « faire des efforts » ou de « faire mieux » alors qu’il n’en est pas capable, équivaut à demander au myope qui n’a pas de lunettes de « regarder mieux » !

L’enseignant joue un rôle clé pour ce qui est d’aider les élèves ayant un TDAH à vivre une expérience positive à l’école. Il peut aider l’enfant à réussir à l’école en assurant une surveillance constante de cet enfant et en adaptant individuellement son enseignement en conséquence.

 

Il serait souhaitable d’établir une relation régulière et bienveillante avec la famille, permettant de souligner les aspects positifs et les progrès de l’enfant, de déculpabiliser enseignants et parents. Ces rencontres sont un moyen efficace de décrire, de suivre, et d’améliorer le comportement en classe d’un élève TDAH, tout en le valorisant.

 


 

 

Exemple de document d’aide

 

 

 

Nom : ____________________ Prénom : __________________ Classe : ___

 

 

Contrat (du . . / . . / . . . . au . . / . . / . . . . )

 

 

 

Pendant la journée, je m’engage à :

 

 

Attendre pour prendre la parole en levant la main

 

Être capable de demander à l’enseignant de sortir de classe quand je me sens trop énervé

 

Essayer de ne pas oublier et de ne pas perdre mes affaires de classe

 

Persévérer quand je trouve les exercices difficiles

 

Faire mes devoirs

 

 

 

 

Ma signature :                                                           Signature des parents :

 

 

 

 

Signature de l’enseignant :                                   Signature du directeur :

 


 

 

BILAN DE TRAVAIL                                                                       Semaine du : ___________________

 

 


J’ai réussi          O                                                        Je n’ai pas réussi     X

 

 

 

LUNDI

 

MARDI

 

JEUDI

 

VENDREDI

 

 

moi

 

Enseignant

moi

 

enseignant

moi

 

enseignant

moi

 

enseignant

 

Attendre pour prendre la parole en levant la main

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Être capable de demander à l’enseignant de sortir de classe quand je me sens trop énervé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Essayer de ne pas oublier et de ne pas perdre mes affaires de classe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Persévérer quand je

trouve les exercices

difficiles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire mes devoirs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   

 

 

Ma signature :

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.