Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - Psychomotricité Enseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants
Philippe Scialom - Psychologue Psychothérapie - Psychologie - Psychanalyse - PsychomotricitéEnseignement - Cours - Articles - Guidance - Informations - Aides Parents - Enfants - Ados - Etudiants

DEFINITIONS : professionnels, établissements des secteurs médico-psycho-sociaux etc.

Définitions proposées par Isabelle Gligoric, Régis Piette, Ph. S.

Liste non exaustive en cours de rédaction...

CMPP  Centre Médico-Psycho-Pédagaogique (privé) ou CMP Centre Médico-Psychologique (publique) ou CAPP (Centre d'adaptation Psycho-Pédagogique) 

Les centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) sont des services médico-sociaux qui participent à la mise en œuvre de la politique de santé mentale en direction des enfants et des adolescents. Ils assurent le dépistage des troubles, le soutien éducatif, la rééducation ou la prise en charge thérapeutique du jeune, afin de favoriser sa réadaptation tout en le maintenant dans son milieu habituel. Ils relèvent du secteur médico-social et participent, avec les équipes de pédopsychiatrie, à la mise en oeuvre de la politique de santé mentale. Ils reçoivent des enfants et des adolescents présentant des difficultés d’apprentissage, des troubles psychiques, psychomoteurs ou du comportement de nature à compromettre la poursuite d’une scolarisation dans le milieu ordinaire, voire le maintien de l’enfant dans son milieu familial. (Site officiel handicap.gouv.fr).

Il existe aussi, à Paris seulement, des Centres d’Adaptation Psycho-Pédagogique (CAPP), à gestion administrative différente, mais qui remplissent les mêmes fonctions.

Ces centres reçoivent gratuitement les enfants et leurs parents en consultations psychologique (évaluations, psychothérapies, psychodrame...), orthophonique, psychomotrice, psychopédagogues, individuelles ou en groupe. Après un premier rendez-vous généralement avec le médecin directeur (pédopsychiatre) ou un premier consultant, il est proposé une ou plusieurs prises en charges hebdomadaires et adaptées aux problèmes de l'enfant.

Institut Médico-Educatif (I.M.E.)

Ce sont des établissements médico-sociaux, agréés pour dispenser une éducation et un enseignement spécialisés pour des enfants et adolescents atteints de déficience à prédominance intellectuelle. Les tranches d'âges varient de 6 ans à un vingtaine d’année. Les Instituts Médico-Educatifs  regroupent des équipes de professionnels spécialisés pour les types de handicap du public accueilli. Les IME regroupent les anciens Instituts Médico-Pédagogiques (IMP) et Instituts médico-professionnels (IMPro). Ils peuvent être privés, en général sous forme associative ou établissement de la fonction publique territoriale. Ils sont financés par la sécurité sociale. L'orientation vers ces établissements médico-sociaux est proposée par la CDAPH Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées ... de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Les IME ont en général les objectifs et missions suivantes

 

Actions éducatives, dans le but de préparer, guider, accompagner les jeunes accueillis vers une voie professionnelle, qu’elle soit en milieu ordinaire, adapté ou protégé.

Actions pédagogiques avec l’aide au quotidien dans les actes de la vie courante, l’intégration au milieu social, voire scolaire ordinaire ou adapté.

Actions thérapeutiques par la mise en place des soins nécessaires au mieux être, l’accompagnement dans l’épanouissement affectif.

 

Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT)

 

Anciennement centre d’aide par le travail (CAT), l’ESAT est un organisme médico-social chargé de la mise au travail, accompagnée d’un soutien médical et social, des personnes handicapées dans l’impossibilité de travailler dans un autre cadre. La création d’un ESAT doit être autorisée par le préfet de région.

Le travailleur handicapé intégré à un ESAT n’a pas le statut de salarié. Il ne peut donc être licencié. Toutefois, certaines règles du code du travail lui sont applicables : hygiène et sécurité, médecine du travail, congés payés. Souvent de type associatif.

Service d'éducation spéciale et de soins à domicile(S.E.S.S.A.D.)

 

 

LE CENTRE D’ACTION MEDICO-SOCIAL PRECOCE [C.A.M.S.P.]

 

Le C.A.M.P.S. accueille des enfants de leur naissance à 6 ans, soit qui nécessitent une surveillance attentive de leur bon développement, soit qui présentent un retard de développement ou un déficit moteur, sensoriel ou intellectuel. Cet établissement participe donc au dépistage, à la prévention des troubles du développement de l’enfant et à leurs soins par une prise en charge globale. L’approche de l’enfant est globale ; elle tient compte de ses capacités et possibilités physiques, mentales et affectives, ainsi que de son environnement socio-familial.

L’équipe du C.A.M.P.S. se compose de professionnels médicaux (médecins pédiatres, neurologue, pédopsychiatre, …), paramédicaux et sociaux (éducateurs spécialisés, kinésithérapeutes, orthophonistes, psychologues, psychomotriciens, assistante sociale, orthoptistes, ergothérapeutes, …), d’une équipe technique, d’accueil et de direction.

 

Leurs objectifs sont de dépister précocement les troubles et les déficiences du très jeune enfant et de prévenir leur développement ou leur aggravation. Également d’apporter des soins en cure ambulatoire (séance individuelle ou en groupe) afin de contribuer au plus large développement des potentialités de l’enfant. L’équipe est là aussi pour accompagner et soutenir les familles dans l’acceptation du handicap, dans la prise en charge des soins nécessaires pour leur enfant et dans l’orientation de celui-ci. Le C.A.M.P.S. vise à favoriser ou à maintenir l’intégration de l’enfant dans les structures d’accueil de la petite enfance (crèche, halte-garderie, école, …) et il est en relation avec les autres structures médicales pour une meilleure orientation.

 

 

 

MDPH - Maison Départementale Des Personnes Handicapées

 

 

La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, 
la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, instaure le principe d'un lieu ressource unique à disposition des personnes handicapées et de leurs familles. 
Dans chaque département, une Maison Départementale des Personnes Handicapées est créée. C'est un lieu unique qui donne un accès à l'ensemble des droits et des prestations prévues pour les personnes handicapées (prestations, commissions, décisions...) Elles dépendent du Conseil Général.

 

 

SESSAD - Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile

 

 

C'est un service d'accompagnement des enfants handicapés en milieu ordinaire et/ou spécialisé. Ils peuvent être rattachés ou non à un foyer d'hébergement. Les équipes des SESSAD sont pluridisciplinaires (éducateurs, moniteurs éducateurs, psychologues, psychomotriciens...) elles prennent en charge l'enfant et l'accompagnent dans : le soutien à la scolarisation, l'autonomie, la vie familiale par exemple. 
Le terme domicile correspond aux lieux où l'enfant vit et où il exerce ordinairement ses activités. Ce sont les parents qui font la demande de se suivi auprès de la MDPH.

 

MAS - Maison d'Accueil Spécialisée

 

 

C'est un établissement qui reçoit des personnes adultes atteintes d'un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou gravement polyhandicapées, n'ayant qu'un minimum d'autonomie. Le recours à une tierce personne est nécessaire pour les actes de la vie courante, la surveillance médicale, les soins constants.

 

 

 

 

 

LES CENTRES REFERENTS :

LES CENTRES REFERENTS


Dans certains Centres Hospitaliers, il existe un Service spécialisé dans les «Troubles spécifiques du langage et des apprentissages», ou Centre Référent (à Paris et en province dans certains hôpitaux comprenant un service de pédopsychiatrie…). Dans ces Centres submergés de demandes, pour obtenir un rendez-vous, il faut d’abord déposer un pré-dossier de demande de consultation, comprenant un questionnaire pour décrire les symptômes éventuels, ordonnance de spécialiste, etc. Ces étapes à franchir sont une manière de filtrer les demandes abusives. Puis une commission se réunit (généralement tous les 15 jours) pour étudier votre dossier et éventuellement vous donner rendez-vous avec les spécialistes pour un diagnostic.
En première consultation, l’enfant est reçu avec ses parents par un médecin qui prescrira un bilan pluridisciplinaire (orthophonique, psychomoteur, psychologique…). Puis le diagnostic établi par le regard conjoint de tous les professionnels en réunion de synthèse vous est communiqué ainsi qu’une proposition de suivi et de prise en charge rééducative par tel ou tel spécialiste. En général, pour la rééducation, le Service adresse ses patients à des professionnels qu’il recommande en ville, dans leur quartier (ou à un CMPP), tout en maintenant un suivi de contrôle des patients diagnostiqués.
Même si toutes ces démarches prennent plusieurs semaines voire plusieurs mois, vous gagnerez finalement du temps pour avoir un diagnostic complet. Mais rien ne vous empêche, en attendant le rendez-vous, d’avancer en aidant votre enfant avec des professionnels en libéral.

 

Ph. S.


POUR ALLER PLUS LOIN : DANS NOTRE PAGE "LIENS UTILES" NOMBREUX LIENS ACCESSIBLES AVEC L'EXELLENT BLOG D'UN ENSEIGNANT REFERENT AU CENTRE REFERENT DE L'HOPITAL DE GARCHES

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Philippe Scialom

Site créé avec 1&1 MyWebsite.